Culture
Dernier ajout : samedi8 février 2014.

La réalité culturelle se mesure aussi par la capacité revendicatrice des membres d’une société, dans leur détermination à exercer leur citoyenneté. A contrario, le renoncement, l’indifférence, la démission, la délégation de pouvoir, le repli identitaire ... disent aussi l’état culturel d’un peuple. Ce sont des actes culturels.

La vie culturelle est aussi considérée comme un moyen de reconstituer du lien là où les solidarités se sont évanouies et, à terme, comme un vecteur de réintégration des classes populaires dans l’espace public. Si la culture s’en va dialoguer avec la vie, la politique ne saurait échapper longtemps à un mouvement analogue.

Par ailleurs, l’existence d’un art international est fondée sur l’existence d’un marché lui-même international et répond à ses besoins. Ce ne sont pas les échanges entre les peuples qui déterminent ce caractère international, celui-ci est imposé par la seule logique marchande : neutralité de l’art, formalisme, signifié zéro et individualisme.

Il est aussi urgent d’amener chaque artiste à repenser sa situation et sa pratique non pas en fonction de critères locaux et subjectifs, mais à partir d’une analyse de la situation générale notamment à l’échelle du marché international, et de positions réellement internationalistes.

Sous ces différents angles, n’est ce pas le déficit culturel entendu et réduit aux seules pratiques culturelles et artistiques, qui fait faillite ?

C’est ici qu’on peut aider à désenclaver la réflexion et à répondre aux dérives de la marchandisation de l’art et à l’uniformisation de la culture par des propositions qui sont par exemple le dépassement des conceptions artistiques individualistes et la relance de pratiques culturelles, de réflexion et de travail collectif.

 
 
Les sous rubriques de la rubrique
  Textes d’origines diverses Dernier ajout : samedi 8 février 2014
9 article(s).
  Textes du M’PEP Dernier ajout : vendredi 13 mars 2009
2 article(s).