Textes du M’PEP
Dernier ajout : jeudi14 novembre 2013.
 
 
Les articles de la rubrique
 
Réforme des rythmes scolaires : l’arbre qui cache la forêt
jeudi 14 novembre 2013 par Texte du Parti de l’émancipation du peuple (ex. M’PEP)
Le sujet des rythmes scolaires est un vieux serpent de mer. Les communes sont sommées par le gouvernement de mettre en place la énième réforme avant la fin décembre. Une réforme qui cache ses réels objectifs derrière de beaux discours.
26 reponse(s)
 
La "globalisation" et les réformes universitaires
dimanche 8 mars 2009 par Texte du Parti de l’émancipation du peuple (ex. M’PEP)
LA « GLOBALISATION » ET LES REFORMES UNIVERSITAIRES Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP) Le 8 mars 2009. Résumé La loi LRU (loi relative aux libertés et responsabilités des universités) votée le 10 août 2007, et la modification des statuts des enseignants-chercheurs prévue par (...)
 
Les visées néolibérales sur l’éducation
samedi 31 mai 2008 par Texte du Parti de l’émancipation du peuple (ex. M’PEP)
Résumé Ce sont les visées néolibérales sur l’éducation qui démolissent le système éducatif. Elles peuvent être décrites en quatre objectifs : faire de l’éducation un marché rentable ; former une main d’œuvre « employable » ; fabriquer l’ « homme néolibéral » ; écraser la capacité de résistance des enseignants (...)
6 reponse(s)
 
Le néolibéralisme veut utiliser le système éducatif pour former une main d’oeuvre "employable"
samedi 31 mai 2008 par Texte du Parti de l’émancipation du peuple (ex. M’PEP)
Résumé La création d’un marché de l’éducation aussi vaste que possible impose de soumettre les contenus de formation du système public aux impératifs des entreprises privées, et notamment par la mise en œuvre du concept patronal d’ « employabilité (...)
 
Le système éducatif vise maintenant à fabriquer l’"Homme néolibéral"
samedi 31 mai 2008 par Texte du Parti de l’émancipation du peuple (ex. M’PEP)
Résumé Dans le modèle de civilisation néolibéral, la liberté de l’individu se confond avec celle de l’entreprise. L’individu lui-même devient une entreprise. Il doit donc, lui aussi, s’épanouir dans la compétition et dans une concurrence à l’autre généralisée. Dès lors, se réaliser c’est consommer, (...)