Attentat de Charlie Hebdo : La France constitue une menace permanente pour l’islamisme et ses alliés.

Le M’PEP exprime son horreur devant le massacre commis le mercredi 7 janvier contre des salariés de l’hebdomadaire Charlie Hebdo et deux fonctionnaires de police et exprime sa solidarité avec les proches des victimes. La barbarie ne se développera pas en France. La laïcité est un acquis irréversible des Lumières et de la République. La liberté d’expression est inscrite dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen (art 10 et 11). La Loi 29 juillet 1881 assure la liberté de la Presse.

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 15 réactions
 
Accueil > Actualité > Communiqués > Attentat de Charlie Hebdo : La France (...)
 

ATTENTAT DE CHARLIE HEBDO : LA FRANCE CONSTITUE UNE MENACE PERMANENTE POUR L’ISLAMISME ET SES ALLIES

Communiqué du Bureau exécutif du Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP).

Le 7 janvier 2015.

Le M’PEP exprime son horreur devant le massacre commis le mercredi 7 janvier contre des salariés de l’hebdomadaire Charlie Hebdo et deux fonctionnaires de police et exprime sa solidarité avec les proches des victimes. La barbarie ne se développera pas en France. La laïcité est un acquis irréversible des Lumières et de la République. La liberté d’expression est inscrite dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen (art 10 et 11). La Loi 29 juillet 1881 assure la liberté de la Presse.

Le M’PEP appelle à manifester partout en France où des rassemblements sont prévus, et en particulier à Paris, à 18h, place de la République. Le fanatisme religieux, d’où qu’il vienne, doit être combattu, aucun « délit de blasphème » n’est acceptable sur le territoire national.

L’islamisme se développe dans le même temps que se développe la mondialisation néolibérale et son cortège de chômage et de misère. Il trouve ses moyens financiers auprès des principaux bénéficiaires du néolibéralisme. Il se nourrit politiquement des ravages du néolibéralisme et du soutien de l’OTAN à la dictature raciste d’Israël.

Or, l’héritage révolutionnaire français constitue une menace permanente pour ce triumvirat. Qui l’a bien compris. Pour des raisons qui tiennent à sa non-compatibilité viscérale d’avec le modèle économique anglo-saxon, la France est - de tous les pays sur lesquels repose l’ordre néolibéral et militaire américain – le pays dans lequel la détestation de cet ordre est la plus avancée au sein de son peuple. Or, cet ordre ne redoute rien de pire pour lui-même qu’une France retrouvant sa pleine et entière souveraineté.

D’une part, parce qu’il ne peut sérieusement se passer d’elle qui est encore - malgré les efforts de destruction déployés - la sixième puissance économique du monde. D’autre part, parce qu’en sortant de l’Union européenne et de l’euro, de l’OTAN et de l’ensemble des piliers de l’ordre néolibéral mondial, la France montrerait la voie à d’autres peuples. Elle montrerait qu’il est possible de libérer la population du joug du chômage et du jugement social. Elle montrerait qu’il est possible à une nation reprenant en main les commandes de sa politique internationale d’en libérer d’autres, par exemple le peuple Palestinien, en sanctionnant lourdement le pouvoir Israélien.

L’attentat au journal Charlie Hebdo vise donc en réalité à renforcer l’ordre actuel du monde : aux réactions indignées succéderont bientôt l’habituel discours sur la « guerre des civilisations » et ses appels à l’unité contre « les forces du mal ». Soit, d’après l’idéologie dominante : les barbus, les nationalistes et les antisionistes. Les partisans de l’indépendance nationale étant assimilés aux nationalistes...

L’attentat au journal Charlie Hebdo est à la hauteur du sentiment qu’une France souveraine inspire aux islamistes et à ceux sans lesquels ils ne seraient rien : une terreur... justifiée.

</quote


Répondre à cet article

Forum de l'article  -38 Messages

  • Attentat de Charlie Hebdo : La France constitue une menace permanente pour l’islamisme et ses alliés.

    7 janvier 2015 22:52, par Pierre-Marie DUPUY - prêtre-ouvrier en retraite-

    JEAN-JAURES a été condamné pour son engagement politique et pacifique : une balle dans la tête ! Et pourtant, il était athée...fondateur de l’Humanité !!!

    Le CHRIST a dit :<< Celui qui prend l’épée mourra par l’épée !>>
    C’est le sort qui attend les sbires des marchés financiers qui condamnent les
    travailleurs obligés à retourner au servage du Moyen-Age !!!...les travailleurs du Canard enchaîné et les deux agents qui les accompagnaient !!!

    repondre message


  • Je n’est rien à ajouter ! Cet article est excellent. Il résume en quelques lignes la réalité de la conjoncture actuelle. La dualité entre la violence fanatique spectaculaire qui cautionne l’autre violence feutrée mais tout aussi ravageuse du pouvoir de l’argent de la société néo libérale entièrement dévouée au capitalisme sauvage...

    repondre message


  • Bonsoir.

    Peut-être faudra-t’il également s’interroger sur l’énergie mise à renverser des dictatures laïques, enfin autant qu’il est possible de l’être dans le monde musulman (Irak, Lybie)et les si bonnes relations entretenues dans le même temps avec des pétromonarchies archaïques et fondamentalistes qui n’arrivent plus à contrôler leurs chiens de guerre.

    Revenons à nous, au deuil. Oui, c’est la République, la France qui est visée...mais pas n’importe laquelle France. Les fascislamistes qui ont commis ces meurtres ne se sont pas trompés de cible.
    Ils n’attaquent pas leurs « frères » d’extrême-droite qui, ici, désirent comme eux le choc de civilisation, se nourrissent des mêmes logiques de haine.
    Souvenons-nous que quand ceux-ci étaient du bon côté du manche, de 1940 à 1944, ils faisaient la même chose aux mêmes personnes. Des meurtres.

    http://rupturetranquille.over-blog.com/2015/01/longue-vie-a-charlie.html

    Charb, Oncle Bernard, Tignous, Wolinski, Cabu...C’était des humouristes mais aussi des militants.

    C’est maintenant des martyrs, laïcs, mais des martyrs.Ils en auraient peut-être, certainement ri.

    Et c’est pas forcément une bonne nouvelle pour ceux qui les ont tués.
    C’est tout ce que je souhaite. On va y travailler.

    Longue vie à Charlie !

    repondre message


  • Ce qui vient d’arriver, Israël l’a vécu, Israël le vit, Israël le dénonce. Pour commencer, ce serait bien de soutenir Israël dans sa lutte contre cette armée.


    Aujourd’hui, a commis un attentat au Yemen contre l’ académie de police de Sanaa. Il y a au moins 37 morts et 66 blessés, dont plusieurs grièvement. Les victimes sont des élèves policiers, des jeunes qui étaient venus s’engager, et des passants.


    Philippe Val sur France Info : "C’est juste pas supportable. Il faut qu’on bouge. Je m’excuse de parler de ça, mais les médias n’ont peut-être pas été à la hauteur toutes ces années sur cette radicalisation. Beaucoup de gens qui sont musulmans aujourd’hui doivent être catastrophés par ça. Ils sont en danger eux aussi. On n’a pas assez parlé de cette montée du fondamentalisme en France. On n’a pas assez tiré la sonnette d’alarme. On a fait ce qu’on a pu. On a souvent été bien seul. Aujourd’hui, je suis tout seul pratiquement. Tous mes amis sont partis. Et ce n’était pas pour une mauvaise cause, c’était juste pour qu’on puisse vivre, pour que les enfants puissent aller et venir sans danger."

    repondre message


    • Peur de stigmatiser des populations et voilà ce qui arrive.Notre grande charité de tout, notre tolérance, notre désir d’égalité et de grande fraternité. SEUL CHARLIE PARLAIT DESSINAIT à notre place et c’était bien, l’équilibre trouvé en quelque sorte mais si précairement. Nous avons perdu notre point d’ancrage de la laïcité, notre république est assassinée par ceux qui s’en sont nourris. Il faut désormais un contrôle dans toutes les mosquées de ce qui s’y dit car les immmans sont trop modérés dans ces crimes c’est bizarre. Il faut aussi se mobiliser en France pour que plus aucune femme sur la territoire français ne soit admise à exhiber un voile noir. C’est le symbole que la liberté n’existe plus et que la charia s’impose, comment continuer à accepter cela. Charlie hebdo ne doit pas être mort pour rien c’est trop injuste. C’est à nous de dire non et de nous lever. Il y a une loi et elle n’est pas appliquée pourquoi ? Des milliers de femmes dans le monde souffrent de ce manque de liberté et de cette soumission. Il ne faut plus accepter cela c’est intolérable. Se lever et vivre debout et libre. Car nous resterons libres.

      repondre message


      • D’accord à 100%.
        Philippe Val, hier : « C’est juste pas supportable. Il faut qu’on bouge. Je m’excuse de parler de ça, mais les médias n’ont peut-être pas été à la hauteur toutes ces années sur cette radicalisation. Beaucoup de gens qui sont musulmans aujourd’hui doivent être catastrophés par ça. Ils sont en danger eux aussi. On n’a pas assez parlé de cette montée du fondamentalisme en France. On n’a pas assez tiré la sonnette d’alarme. On a fait ce qu’on a pu. On a souvent été bien seul. Aujourd’hui, je suis tout seul pratiquement. Tous mes amis sont partis. Et ce n’était pas pour une mauvaise cause, c’était juste pour qu’on puisse vivre, pour que les enfants puissent aller et venir sans danger. »

        repondre message


    • L’Israël est le premier générateur d’attentats en Palestine ( hôtel King David en 1946)
      Puis tous les massacres, destructions de villages de 1947 et 1948. La longue liste de crimes qui ont suivis serait trop longue a énumérer ; Le dernier de grande ampleur étant l’attaque sur Gaza en été 2013. Mais il y a moins spectaculaire et tout à fait silencieux : le blocus depuis 2007, qui tue à petit feu.
      Je vous vois déjà venir...vous parlerez sûrement de la sécurité !!!

      repondre message


  • Chers camarades,

    Je n’ai pas de désaccord en soi avec votre texte. Mais il semble privilégier une seule piste concernant les coupables et les commanditaires du massacre commis. Vous titrez sur l’islamisme, vous abordez la question de la laïcité en parfaite cohérence avec le titre, vous évoquez la liberté d’expression. Vous parlez du fanatisme religieux et du fait qu’il ne peut y avoir aucun « délit de blasphème ». Autrement dit, votre texte privilégie la thèse d’un attentat commis par des islamistes. N’ayant pas les résultats de l’enquête je ne peux pas contredire votre thèse. Je vous en propose une autre : c’est l’utilisation de l’islamisme pour réaliser une provocation politique de grande ampleur. L’islamisme, quel que soit le danger qu’il représente, ne serait ni l’exécutant ni le commanditaire. Il servirait de couverture ou de prétexte commodes à d’autres exécutants et d’autres commanditaires. Il y a donc plusieurs hypothèses possibles.
    Hormis les deux premiers paragraphes et le titre je suis en accord avec votre texte… Sauf bien entendu le dernier paragraphe qui semble lui aussi désigner les islamistes comme seuls possible coupables et commanditaires.
    J’espère qu’on arrêtera les coupables de l’attentat et qu’on les arrêtera... vivants.
    Bien cordialement,
    DL

    repondre message


    • Il me semble que vous interprétez le texte : les islamistes ne sont pas désignés comme seuls possible coupables et commanditaires.
      L’islamisme se développe dans le même temps que se développe la mondialisation néolibérale et son cortège de chômage et de misère.

      Relisez bien plus haut :
      « Il trouve ses moyens financiers auprès des principaux bénéficiaires du néolibéralisme. Il se nourrit politiquement des ravages du néolibéralisme et du soutien de l’OTAN à la dictature raciste d’Israël. »

      repondre message


    • Je suis tout à fait d’accord avec l’auteur de ce commentaire et sur la façon dont a été traitée l’information : avant de savoir, on savait déjà ! Et on continue à stigmatiser toute une partie de la population. Et je pense aussi qu’il n’y aura ni arrestation, ni procès, mais une mise à mort. Je ne pense pas qu’aussi organisés comme l’étaient les assassins ils auraient "oublié" leur carte d’identité dans la voiture retrouvée par les policiers. C’est un non sens.
      On ne saura jamais qui a tué. Ni même pourquoi. Réagir aux caricatures de Mahomet dix ans après, c’est dur à avaler.

      repondre message


  • Ne pas faire d’amalgame dit on et pourtant..... votre soutien à Charlie me va droit au cœur, lecteur de ce journal depuis qu’il s’appelait hara-kiri hebdo. Votre analyse sur le terreau sur lequel se développe les extrémismes et l’islamisme djihadiste en particulier me semble juste. Par contre condamner Israël es qualité en lieu et place de son gouvernement c’est mettre tous les israéliens au banc des accusés, c’est méconnaitre la forte proportion de ce peuple qui n’aspire qu’à vivre en paix avec ses voisins, c’est oublier que sur ce territoire vivent des arabes chrétiens ou musulmans et bien d’autres groupe ethniques ou religieux. Traiter Israël de raciste est au mieux une erreur du à l’ignorance au pire donner raison à ceux qui estiment que toute attaque contre la politique du gouvernement israélien s’apparente à de l’antisémitisme. En d’autres temps c’eut été confondre les nazis et le peuple allemand, rappelez vous la lettre mis en poème par Aragon :" Je meurs sans haine pour le peuple allemand"

    repondre message


  • Je suis d’accord avec l’horreur exprimé par le M’PEP pour le massacre des journalistes de Charlie Hebdo car c’est aussi un attentat contre la démocratie, mais dans notre monde capitaliste je veux essayer de ne pas rester naïf.
    Je pense qu’il faut regarder la réalité de ce qui se passe en Afrique, un continent où les grandes puissances impérialistes sont en train de s’accaparer toutes les grandes richesses pétrole, uranium, diamants etc...., et les peuples sont dans la misère et émigrent en masse à nos frontières où ils sont également repousser, tout ça ne peut que mal finir, et ça s’appelle le capitalisme, je vous laisse à vos réflexions.

    repondre message


  • D’abord écrire que la France est une menace permanente pour l’Islamisme est une hérésie car elle a contribué à sa montée en puissance.

    Dès que j’ai pris connaissance de la tuerie ma première réaction fut de condamner l’horreur, sans réserve, comme le m’pep dont l’analyse par contre est pour le moins superficielle.

    Pas de doute cette provocation, consciente ou inconsciente, va profiter au pouvoir et à ses satellites mais également à la droite en détournant l’opinion des vrais enjeux, le Front national va donner dans la xénophobie. Hollande en appelle déjà à l’union sacrée comme en 1914.

    Lorsque Fabius disait que les djihadistes faisaient du bon boulot en Syrie j’écrivais qu’une centaine suffirait pour mettre la France à feu et à sang. 350 sont parait-il de retour, faites le compte de leur potentiel de destruction.

    Je n’ai pas de sympathie particulière pour les religions qui nous ont tous plus ou moins influencé au rythme de l’évolution de l’Humanité, N’oublions pas cependant qu’auparavant il y eut d’un côté le mazdéisme puis Zoroastre de l’autre Akhenaton en Egypte sans oublier tous ceux qui les avaient précédé.

    Je suis par conséquent un mécréant, mais la caricature outrancière à des limites. Dieu,Yahvé, Allah Mahomet son prophète, le Coran ne sont pas en cause, les responsables sont des abrutis, obscurantistes, fanatiques, manipulés par les services occidentaux, et nos « amis » qataris et saoudiens et autres émirs… dans l’indifférence des opinions occidentales.

    Tout était prévisible, jusqu’à la réactivation du mouvement nazi en Ukraine. Le pire est encore à venir car l’impérialisme occidental n’aura de cesse jusqu’à ce qu’il domine économiquement la planète ou l’ai détruite mais la grande majorité de ceux qui s’indignent aujourd’hui, la main sur le coeur, n’ont rien dit lorsque les mêmes multipliaient les atrocités en Tchétchénie, dans les Balkans, au Moyen Orient, en Lybie et en Syrie…, sur l’élimination physiques des personnalités dérangeantes, et j’en passe, ils allaient même jusqu’à exiger, au nom de la démocratie que l’Algérie modère ses réactions contre le Front islamique du Salut.

    Avec ses outrances Charly Hebdo, que j’ai déserté depuis belle lurette, en arrive même à indisposer les musulmans de base qui pourraient se radicaliser tout au moins les plus jeunes, les plus en difficulté. A jouer sur ce terrain nous serons perdants. Nous le sommes déjà. C’est de cet aspect que la laïcité est en danger.

    Il faut bien sur rendre un hommage aux victimes mais en déclarant vouloir faire » Charly Hebdo » citoyen d’honneur de Paris Hidalgo a perdu une occasion de se taire. il ne m’étonnerait pas que sa Mairie soit parmi les prochaines cibles.

    repondre message


  • J’ai plus apprécié le communiqué du PRCF que celui du M’PEP
    http://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/lhorreur-attentat-paris-contre-charlie-hebdo-communique-du-prcf/
    Le texte du M’PEP me semble confus. Je souscris aux deux premiers chapitres bien entendu.
    Dès le 3ème on mêle islamisme, néolibéralisme et sionisme (mais un utilisant maladroitement le terme d’Israël)
    Le 4è : " l’héritage révolutionnaire français constitue une menace permanente pour ce triumvirat" soit : néolibéralisme et du soutien de l’OTAN à la dictature raciste d’Israël.On s’éloigne du sujet et la Révolution française a été polymorphe.
    Je suis en parfait accord avec les propos du 5è chapitre mais en me mettant à la place d’un visiteur du site, j’ai du mal à faire le lien. J’aurais aimé des mises en garde sur les conséquences que peuvent avoir un événement si abominable. Savoir rester solidaire, promouvoir la République une et indivisible en défendant la liberté de la presse et par conséquent la démocratie. Gardons nous de la manipulation d’où qu’elle vienne.
    Il y a deux choses à mettre en évidence : le fanatisme religieux (et... athée) et une désolidarisation des effets pervers d’un triomphalisme industriel, progressiste, positiviste insolent (fatal à l’URSS et aux espoirs suscités par la révolution de 1917 et caractéristique du système capitaliste néolibéral actuel). Comme par hasard, ces deux phénomènes atteignent leur paroxysme en ce début du XXIème siècle. L’attentat contre "Charlie Hebdo" en est une terrible illustration qui nous touche particulièrement et il me semble que l’attentat sur la maison des syndicats d’Odessa le 2 Mai 2014 en est une aussi. Il y en a bien d’autres, il suffit de suivre les actualités.

    Gardons nous de tirer des conclusions trop hâtives sur les causes de cet horrible événement. Les suites pourraient nous révéler bien des surprises

    repondre message


  • Attention : commis le 7 janvier (et non le 7 février)

    Bravo pour cette réaction rapide.

    Il y a certes des intérêts géo-stratégiques en jeu et les tensions communautaires sont toujours favorables aux classes dirigeantes. Mais je crois peu à un pilotage globalisé et méthodique de ces tensions. La partie hyper-radicalisée de l’islamisme a maintenant une structuration politique et financière quasi autonome et qui échappe au contrôle de l’oligarchie mondiale. Dans un certain sens, c’est encore plus inquiétant.

    Amicalement

    Patrice

    repondre message


  • Bjr,
    Je suis d’accord avec la grande majorité des propos rapportés par votre article.
    Néanmoins, je regrette que vous oubliez de mentionner le fait que l’Islam, et pas seulement sous son aspect radical, est incompatible avec nos principes républicains.
    Dans la mesure où il entend régenter la totalité des moments, privés ou publiques, spirituels, temporels et politiques.
    A l’instar de la position de Mahomet qui était le chef religieux, politique et militaire.
    A l’image également de ce que nous démontre l’Iran, où les religieux détiennent tous les postes de responsabilités.
    Et malheureusement, même les musulmans modérés se croient obligés par communautarisme et peur d’être mal jugés par leurs coreligionnaires, de suivre le mouvement impulsé par les extrémistes même si c’est en traînant les pieds.
    Pour exemple, le directeur de la mosquée de Lunel, dans l’Hérault, qui, tout en se prétendant modéré, s’est refusé à condamner les jeunes musulmans de sa ville qui sont partis en Syrie et dont certains y ont perdu la vie.
    Je crois que ça doit être dit et je rejoins ici les propos de Philippe Val, ancien responsable de Charlie, qui regrette l’angélisme dont nos hommes politiques (mondialisation oblige) et la presse française ont fait preuve depuis de nombreuses années.
    Cordialement.

    repondre message


  • parce que c’est hyper dégueulasse que ça se passe en France tout le monde se lève mais n’oublions pas les Chrétiens d’orient aujourd’hui décapités dans indifférence générale .

    repondre message


  • Passer de l’attentat à la sortie de l’euro, c’est "tirer la couverture à soi" !
    L’attentat contre Charlie semble perpétré parce que Charlie chie sur une religion, la musulmane. Or Charlie fait caca (comme aurait pu dire, peut-être, Charb) sur toutes les religions et tous les pouvoirs.
    Le problème est que nos politiques, nos gouvernants oublient que pour Charlie dans les religions il y a aussi l’argent, et le pouvoir qui va avec.
    Alors, votre leitmotiv de sortie de l’euro ne suffit pas pour un lecteur de Charlie : sortir de l’euro pour quoi faire ? continuer à produire, booster la croissance, continuer à considérer que l’Homme doit vendre sa force de travail... ?

    Alain Gourmanel (Créteil)

    repondre message


    • Relisez-vous :

      - d’abord, vous limitez la montée de l’islamisme à un périmètre strictement religieux ;
      - ensuite vous dites que derrière les questions religieuses il y a des questions de pouvoir et d’argent ;
      - et pour terminer, vous dites que la reconquête de sa souveraineté politique et monétaire par le peuple ne lui permet pas de combattre le capitalisme.

      Ne voyez-vous là ni contradictions ni inefficience politique ?

      repondre message


      • Votre jugement sur ma rédaction est injuste, je vous dis pourquoi.
        "La montée de l’islamisme" : je n’en parle pas.
        Sur ce que cache les "questions religieuses", je n’en parle pas non plus. Je dis que Charlie vise les religions, et toutes sortes d’autres pouvoirs.
        L’argent : j’en parle pour dire que c’est une religion (je reconnais que ma rédaction ici n’était pas assez explicite) que Charlie combat comme il combat tous les pouvoirs. Ce qu’oublient aujourd’hui de dire les pleureurs médiatisés parmi lesquels certains qui ont un pouvoir voudraient nous réunir derrière la bannière "Nation" pour nous faire avaler toutes les couleuvres, "comme en 14".
        S’agissant de la "reconquête de la souveraineté" : ce vocable ne fait pas partie de mon langage, je ne l’ai donc pas employé. Je parle du combat du M’PEP pour le retour à une monnaie nationale. Combat qui ne me dérange pas si l’on considère que techniquement (économiquement parlant) c’est un moyen de remettre en question le pouvoir en général, le capitalisme et le productivisme en particulier, l’idée actuelle que l’on se fait de la croissance et la place que l’on donne au travail dans la vie d’un être humain.
        C’est ici que j’interpelle le M’PEP pour continuer très modestement le combat de Charlie sur cette question : " travail ! produire ! croître ! Et Dieu dans tout çà ?"

        "L’inéfficient politique" qui lutte tous les jours pour son émancipation.

        repondre message


        • Le mot Nation, en ce qui me concerne, je ne le mets pas entre guillemets, je n’en ai pas honte. La nation, c’est le peuple pris dans sa dimension politique. Ce sont les révolutionnaires de 1789 qui ont inventé cette entité et c’est celle-ci que le système européen s’efforce de détruire. Un peuple qui ne peut plus agir sur sa destinée ne fait plus nation.

          Voilà pourquoi la reconquête de la souveraineté nationale fait partie de mon vocabulaire. Il est dommage qu’il ne fasse pas partie du vôtre, effrayé que vous êtes, peut-être, d’être traité de nationaliste donc de fasciste par vos amis de gauche. Tranquillisez-vous en vous souvenant ce que disaient les communistes de la première moitié du XXème siècle : "La gauche, c’est l’autre visage de la bourgeoisie !"

          repondre message


  • Autant je partage le contenu de l’article autant je considère que le titre est mauvais. Non la France n’est pas plus une menace contre l’Islamisme que contre toute autre religion. La FRANCE est une menace contre les atteintes à la LIBERTÉ et contre tous les OBSCURANTISMES.
    Ce titre aurait tendance à aiguiser la division tant cherchée par le capitalisme entre les individus.
    Comme disait Jaurès :"le capitalisme porte la guerre comme la nuée porte l’orage" hélas une fois de plus il a raison, je crains que nous entrions dans la troisième guerre mondiale indispensable au capitalisme.
    La guerre de 14-18 à modifié la forme des guerres précédentes, les tranchées, le début de la guerre chimique. La seconde guerre mondiale a renforcé la guerre chimique, pour aller jusqu’à l’arme nucléaire, mais elle à démontré la nécessité de mobilisation du peuple par la naissance de la résistance. Et si le capitalisme utilisait les méthodes de la résistance pour les retourner contre le peuple ?
    Nous serions ainsi à l’aube d’une 3ème guerre mondiale d’une forme différente des précédentes.

    repondre message


  • Vous faites clairement le lien entre la résistance du peuple français à l’ordre néo-libéral américain et l’attentat contre Charlie.
    Pourquoi n’allez-vous pas jusqu’au bout de votre pensée,et ne relevez-vous pas l’organisation de type grand banditisme plutôt que terroriste,l’oubli de la carte d’identité,oups !,dans la voiture,l’agression gratuite du pompiste après l’attentat,et finalement la mort malencontreuse des assassins ? Résistance au galimatias ambiant,respect des morts lucidité

    repondre message

Haut de la page