Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois

Il faut, dès maintenant, mettre un coup d’arrêt au jeu malsain des trois compères du tripartisme.

Le 13 décembre, votons et faisons voter carton rouge !

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 10 réactions
 
Accueil > Analyses et propositions > Politique > Les campagnes > Campagne "Je vote carton (...) > Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la (...)
 

AU 2e TOUR DES REGIONALES : CARTON ROUGE A LA BANDE DES TROIS

Communiqué du Bureau exécutif du Parti de l’émancipation du peuple (ex-M’PEP).

Le 7 décembre 2015.

Les résultats du 1er tour des élections régionales, le 6 décembre, ont surpris la classe politico-médiatique qui témoigne de sa stupéfaction devant les 27,73% obtenus par le Front national. Ainsi les journaux L’Humanité et Le Figaro font leur Une le 7 décembre avec le même commentaire : « Le choc ». Mais quel choc ? Est-ce une surprise si, depuis 1984, le FN poursuit régulièrement sa progression ? Certes, le FN est dans la posture et dans l’imposture, et son programme ne permettrait en aucun cas de résoudre les problèmes des Français. Mais c’est cela que devraient démontrer les partis qualifiés de « gauche » et de « droite ». Pourtant, lorsqu’ils exercent le pouvoir, « gauche » et « droite » mènent la même politique d’inspiration néolibérale contraire aux intérêts du peuple.

Alors oui, dans ces conditions, le Front national a encore de très beaux jours devant lui s. Ce qui est frappant, en entendant les commentaires de ces dernières heures, c’est l’absence de remise en cause de ces politiques. Une importante proportion des jeunes et des classes populaires ont fait un vote de révolte du peuple contre les élites. Ce sont les « petits » contre les « gros ».

Aucun parti ne prend plus la défense des intérêts des classes populaires, autrefois incarnée par le Parti communiste. Ainsi ce vide est en partie occupé par le FN. Le Parti communiste, avec feu le Front de gauche, appelle à voter socialiste au 2e tour. C’est un nouveau déshonneur que le PCF, qui a déjà payé très cher ses reniements, continuera encore à payer.

Il faut faire exploser le tripartisme organisé autour des Républicains, du Parti socialiste et du Front national. Ils constituent un même système, chacun a besoin des deux autres. Si le résultat du 1er tour de l’élection présidentielle était le même que celui du 1er tour des régionales, ou même si le candidat du PS venait en 2e position derrière Madame Le Pen, le piège du tripartisme se refermerait. Les appels à voter utile dès le premier tour se multiplieraient, se serait la fin du pluralisme politique et de la politique.

Il faut donc, dès maintenant, mettre un coup d’arrêt au jeu malsain des trois compères du tripartisme.

Le 13 décembre, votons et faisons voter carton rouge !

Pour voter carton rouge, découpez le bulletin ci-dessous et mettez-le dans l’enveloppe qui vous est remise dans le bureau de vote, ou mettez une feuille de papier rouge.

Vous marquerez ainsi votre volonté de délégitimer ces résultats électoraux, d’affaiblir la crédibilité des nouveaux élus.


Répondre à cet article

Forum de l'article  -27 Messages

  • J’ai voté carton rouge au 1er tour, et j’en suis très content surtout lorsque je vois le PCF Laurent fusionner avec la liste PS honnie de Bartolone en Ile de France.

    Vais-je recommencer au second tour ? (je suis en Nord-Picardie)

    L’alternative serait de voter Bertrand (et toute la clique des Sarkozystes)pour "utiliser Bertrand pour taper sur Le Pen".
    Est-ce que ça vaut le coup de donner à penser que les ripoux-blicains seraient moins durs aux peuple et moins conciliants avec le capital (les régions sont chargées de l’aide au développement économique, c-à-d les cadeaux aux entreprises sans contreparties). Je ne pense pas que le FN ferait pire en la matière que LR (même au contraire, sa clientèle n’est pas la même, il le sait)

    Néanmoins il ne faut pas se cacher les yeux : les frontistes sont de la graine de fascistes pas encore totalement éclose, mais qui n’attend que d’avoir les mains libres pour durcir son autoritarisme, son racisme,et ses obsessions sécuritaires.

    Peut-on faire le parallèle avec l’ascension d’Hitler dans les années 30 ?
    Pour moi oui : soutien populaire fort, crise économique sans précédent, existence du bouc émissaire de l’immigration (en lieu et place de Juifs), franges de nervis radicalisés prêts à en découdre...

    C’est très dangereux de dire que LR et FN sont "blanc bonnet et bonnet blanc".
    Les esprits dans le peuple ont été trop embrouillés par la propagande de la bande des trois et de leurs médias pourris, pour ne pas craindre que les foules exaspérées par la misère et bien intoxiquées par le Göbbels qu’ils trouveront surement, ne se laissent aller à des actes irréparables.

    Ce danger de guerre civile débouchant sur une dictature sous la pression populaire n’existe pas avec le Républicains qui sont quand même freinés par leurs "classes moyennes" qui tiennent à la paix civile et à la liberté .

    Pour conclure, je suis perplexe : le carton rouge au second tour en Nord Picardie, c’est donner plus de poids dans l’assemblée régionale aux conseillers FN, et au niveau national dans le futur aux Dirigeants FN : DANGER !

    repondre message


    • On ne peut pas comparer l’ascension de Hitler et du NSDAP avec ce qui arrive aujourd’hui avec Le Pen et le FN. D’ailleurs, le FN ne progresse pas. En nombre de voix (et c’est ce qui compte), on pourrait même dire que le FN baisse, par rapport à une autre élection d’envergure nationale, les présidentielles de 2012 :

      - présidentielles 2012 : 6 421 426 voix
      - régionales 2015 : 6 018 775 voix

      Je ne compare pas avec les régionales de 2010 où le FN était moins présent et le découpage de régions différent. Pour mémoire, et c’est intéressant, le FN avait fait dans les 4 millions de voix aux élections européennes, accusant là aussi une baisse significative alors qu’il prône une sortie de l’euro et de l’UE (dont on sait aujourd’hui qu’il n’en fera rien).

      Ramené en pourcentage par rapport aux inscrits, le FN ne fait pas de percée. C’est un pur fantasme suscité par le system et alimenté par les médias pour faire peur à tout le monde, pourrir le débat politique dans notre pays et surtout assurer la ré-élection du PS ou de l’UMP.

      Si le FN était vraiment un parti pour le peuple, vu la situation économique et sociale de notre pays, vu le bilan catastrophique du gouvernement, il devrait remporter une bien plus large adhésion dans notre pays. Eh bien non ! Plus de 80% de nos concitoyens ont choisi de NE PAS voter FN - ce qui est rassurant et heureux.
      En comparaison, le NSDAP n’en finissait pas de progresser, jusqu’à porter au pouvoir Hitler en 1933. Alors qu’au départ, ce n’était qu’un groupuscule de merde tiré du caniveau par les subsides du patronat et de la bourgeoisie allemande.

      Le FN stagne. Alors on reste zen, on se prépare au combat contre les vrais commanditaires de tout cette mascarade, à savoir les classes dominantes et le system qu’elles nous impose, notamment via les médias qu’elles possèdent. Même pas peur !

      repondre message


    • J’espère que vous avez voté carton rouge au 2e tour ; le FN n’a gagné aucune région ; le chantage à la peur a gagné ; LR est élu ; ailleurs les fusions de "toute la gauche" ont largement échoué ; PG et PCF sont sur le flan. Il est temps de construire un parti de la démondialisation face à Marine Lepen en 2017. Vite c’est chaud ! Il faut réunir toutes celles et ceux qui refusent la perte de souveraineté nationale, la tutelle de l’UE et de l’euro et qui veulent un programme de libération nationale et de république sociale.
      A nous de le faire ; rejoignez nous !

      repondre message


  • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois

    8 décembre 2015 05:33, par benzekri hamid

    Bel avenir… ou le rêve ré enchanté !
    Nous sommes avertis par ces êtres abjects(*) qui nous gouvernent…
    L’avenir de nos enfants est désormais confié à des mains invisibles pour leur apprendre à penser comme il faut et à marcher au pas…
    Comment opèrent ces mains invisibles ?
    Par le biais d’une Dette/racket ; nos enfants sont et resteront à vie – si on ne réagit pas- dans la situation d’un oiseau avec une bourse d’argent placée sur le cou pour l’empêcher de voler ; voler de ses propres ailes ;
    De Guerres permanentes fomentées par des Etats terroristes -dont le nôtre- réunis autour de l’Otan pour lutter soit disant contre des « ennemis » crées de toutes pièces… Cette fois-ci ce sont leurs apprentis « terroristes » qui font du bon boulot selon notre ministre des affaires louches, des affaires étranges ;
    D’une Soumission totale à l’Etat Sioniste, cette plaie placée au cœur du monde arabe pour semer une instabilité -sans fin- qui fait marcher les marchés et les affaires. « Nous serions la sentinelle avancée de la civilisation contre la barbarie » écrivait déjà T.Herzl dans son livre l’Etat Juif (1896) ; d’où le maintien de ces cérémonies/propagande à répétition dans les médias, les écoles, les galas et dîner annuels etc…pour alimenter la Shoah, cette véritable « industrie de l’holocauste » dénoncée par le juif antisioniste N.Finkelstein.
    Et d’un Encadrement stricte de nos enfants pour conditionner leur pensée, ainsi « La DGSE repère ses futurs agents dès la classe de seconde »… C’est la DGSE qui le dit… Quelle horreur ! Pourtant comme l’avoue l’un des leurs "Les chefs font passer leur carrière avant l’intérêt du service" Par Clotilde Alfsen publié dans le Point le 17/09/2015.

    Est-il normal que nombre de jeunes n’aient aucun projet et que d’autres pour combler le vide aient pour seule perspective l’armée ?

    Face à ce « bel avenir » qu’on réserve à nos enfants et petits-enfants ou on se lève pour dire STOP à ces criminels qui veulent nous empêcher de penser et parler Education, Santé, Emplois, Loisirs, Joie de vivre et pour voir comment assurer un avenir serein et paisible à notre jeunesse ou on fait juste semblant de protester et on lègue ce fardeau à nos héritiers…

    Il se trouve que nous vivons sur des acquis sociaux, arrachés par de longues luttes et que nous sommes en train d’assister -impuissants-à leur détricotage par une bande d’opportunistes de « gauche » et de droite.

    Est-ce ainsi que nous comptons maintenir vive la flamme de la résistance ?
    Hamid Benzekri

    (*) Les avez-vous vus et entendus pleurnicher suite à la nouvelle déculotté qu’ils méritent et reprocher à EELV et au FDG de ne pas avoir assez collaboré pour que ces minables
    -quémandeurs méprisables de places à la droite sous couvert de front républicain- continuent à se servir de la République… Ils oublient juste qu’ils avaient tous les pouvoirs et au lieu de ré enchanter le rêve ils ont installé la France dans un véritable cauchemar.

    repondre message


  • je renouvelle ma question : qui compte les cartons rouges ???

    Je constate qu’il n’y a aucune trace de carton rouge dans les résultats : 0% Bravo pour ce résultat !

    Je constate aussi les 50% d’abstention , ce qui ramène le score du FN largement au-dessous des 30%
    C Q F D ................

    repondre message


    • Oui, 50 % d’abstention ! Et aussi sans tenir compte des personnes non inscrites sur les listes électorales. Donc encore moins de représentativité que celle mentionnée. Dès lors, quelle légitimité donner à ceux qui seront élus ? J’avoue que je m’y perd de plus en plus...

      repondre message


    • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois
      8 décembre 2015 09:10, par Michel Mulliez

      Tout à fait d’accord.
      En réponse à un courriel du PEP le 2 décembre à 23h , j’ai envoyé un message, qui peut-être pour des raisons informatiques , ne s’est pas affiché.J’espère que cette fois ce ne sera pas le cas.
      Pour moi, le seul vote valable est le vote blanc : c’est un suffrage exprimé, et non un nul, qui indique une volonté de refus de l’offre résiduelle après le premier tour.
      Avec 20 % de votes blancs, considérés comme des suffrages exprimés, pour obtenir la moitié de ceux-ci plus un vote, il faut , en cas de duel, 62,5% des voix pour être élu ( 80X0,625 = 50).Autrement dit, comme ceci est inatteignable, on pourra "donner le coup de balai" salutaire.Ne pas avoir à "choisir entre la peste (brune ou rose) et le choléra".
      Ce serait l’honneur du PEP, de prendre appui sur la constitution afin de receuillir l’accord de 1/5 des députés et 10 % des inscrits pour imposer un referendum pour la reconnaissance du vote blanc.Pour mémmore c’est ainsi qu’en Italie la législation sur l’avortement est passée.

      repondre message


    • @ Ybus : personne ne s’attendait, à part vous, que les cartons rouges soient comptés comme une catégorie à part. C’est un vote de contestation symbolique.

      repondre message


      • à Panki

        certes, si on se contente du symbole , alors ...............

        cependant, qu’il soit blanc ou rouge, ce "symbole" est distillé et disparait comme par miracle dans l’urne pour prendre la couleur des bulletins qu’il côtoie

        La preuve : si on additionne les "vrais" bulletins : on obtient 100% obligatoirement et mathematiquement les blancs comme les rouges ont été escamotés.
        Si le tour de magie vous convient ça peut vous rendre heureux mais ça ne dure que le temps d’un tour de magie et nous avons besoin d’autre chose !!!

        Pendant ce temps là, et avec votre complicité, la constitution reste privative

        Vite, la VI° République

        repondre message


      • Carton rouge ? Et puis quoi encore. C’est de l’enfantillage, non ?
        Déjà le vote blanc n’est pas réellement pris en compte, ce carton rouge ne fera guère que soulager un peu la terreur qui nous saisit devant le recul de la démocratie (que ce soit via l’exercice parjure des mandats électifs, ou bien sûr via la progression du parti populiste facho). Il permet de concilier devoir citoyen et refus de la (con)fusion anti sociale LR-P"S", emblème de la "fin de l’histoire".
        J’ai encore été dépouiller dimanche dernier, et évidemment les scrutateurs n’ont ni le temps ni l’envie de déchiffrer les messages des bulletins nuls. Quant à l’impact institutionnel...
        Le carton rouge, l’afficher (là où c’est permis ?), ou le distribuer sur les pare-brises et dans les boîtes à lettres, ça pourrait toucher qques citoyens. L’envoyer à des élus, pourquoi pas. Mais le mettre dans l’urne, on ne peut pas appeler ça un geste militant.
        Bon courage, et merci à H. Benzekri qui nous engage à maintenir vive la flamme de la résistance.

        repondre message


  • C’est le premier tours qui compte .Un jour il faudra être moins sectaire , toutes les personnes qui ne veulent plus de l’EU, Otan, Euro du UMPS, FN, et autres satellites RDG, FDG, Verts, modem, UDI....Un jour il faudra un rassemblement avec les Gaullistes de DLF.

    repondre message


  • Bonjour (si l’on peut encore le dire),
    Encore membre d’Attac (faute de mieux ...), je partage pour l’essentiel les analyses du MPEP mais je suis terriblement dérangé par ce que j’estime être une attitude arrogante et sectaire. Certes ce n’est pas tout à fait LO mais encore un effort camarades !

    Comme le dit un des messages précédents : qui compte les cartons rouges ?
    En ce qui me concerne je me contenterai —modestement— de voter blanc (sans pour autant arborer le drapeau de cette couleur).

    Certes il est beaucoup plus facile pour l’extrême droite de s’agréger autour d’un chef ou d’une cheftaine qu’à une véritable force de gauche de s’unir sur quelques idées forces pour présenter enfin une alternative crédible au néo-libéralisme qui nous entraîne à la misère (pour presque tous) et à la catastrophe (pour tous !).

    Il est trop facile de critiquer le PCF dont les militants de base restent pour l’essentiel exemplaires ... en dépit d’une habitude bien ancrée de soumission à des "chefs" qui pratiquent plutôt la lute des places que la lutte des classes.
    Une "alternative" divisée en 3, 4 ou 5 listes + un encouragement structuré à l’abstention ROUGE (rires jaunes !)ne peut qu’être insignifiante.

    Que la "démocratie" représentative ne représente effectivement plus grand chose si ce n’est de petits intérêts au service de grands profits est un fait mais sa portée symbolique demeure importante pour une fraction significative de l’opinion publique.

    A la pureté des idées du MPEP je préfère le combat ambigu d’un JL Mélenchon ou d’un O. Besancenot pour tenter contre vents et marées de s’unir même si cela ne fonctionne pas pour l’instant.

    Yves Falck

    repondre message


    • C’est vrai que les militants de base de la "gauche" peuvent avoir des analyses pertinentes de la situation politique et économique, son corollaire...Le diagnostic ne souffre certainement pas de radicales différences...PCF, PG, NPA, écolos....les fondamentaux sont en partie là, sauf pour l’UE et l’euro...et ce n’est pas rien....Quand vous avez fait le même diagnostic de la "maladie"...les stratégies de traitement peuvent présenter des divergences non conciliables...ce qui n’empêche pas qu’un "staff" puisse en discuter ....

      repondre message


    • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois
      8 décembre 2015 22:31, par Claude Malter

      Je ne comprends pas très bien. Vous estimez plus opportun de mener le combat ambigu de Mélenchon et Besancenot, préférant garder vos distances par rapport à la "pureté du MPEP" ? N’y a-t-il pas un soupçon de masochisme à vouloir persister à rester dans l’impasse plutôt que de prendre vraiment les choses en main ? Qu’est ce qui vous retient ? Notre "pureté" ?

      Par ailleurs, laisser entendre que nous nous dressons contre les militants du PCF est un coup bas. Ce sont les dirigeants de ce parti qui ont une responsabilité écrasante dans le constat politique d’aujourd’hui. Les militants n’y sont pour rien. Ils se laissent aveugler par la guerre des places que vous fustigez justement. Les militants n’ont pas forcément de place à défendre, mais une idéologie qui doit (devrait) conduire à la justice sociale. Ils ne doivent plus se laisser éconduire par un parti qui s’allie avec un parti de droite, le parti socialiste. Qu’ils viennent nous rejoindre. Ils auront bien plus de satisfaction à se battre politiquement.

      Par ailleurs, si notre initiative vous semble si insignifiante, celle du PCF fait-elle changer quoi que ce soit dans le paysage politique ? Quel espoir le PCF peut-il encore susciter ?

      repondre message


  • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois

    8 décembre 2015 13:03, par Danglot Jean-Claude

    Pierre Bérégovoy ancien 1er ministre de Mitterrand avait déclaré dans les années
    90 "le FN est une chance historique pour la gauche car il rend la droite
    inéligible".Il suffit aujourd’hui de remplacer le mot "gauche" par "Hollande" et
    vous aurez tout compris sur la stratégie du PS à plus haut niveau :
    Faire désespérer la gauche en se retirant dans deux grandes régions symboliques.
    Faire gonfler au maximum le score du FN.
    Hollande au 1er tour en 2017 face à son vieux pote Sarko
    Hollande bat Sarko car la gauche oublie son bilan et retient la leçon des
    régionales.
    Hollande face à Marine LePen en sauveur de la république
    Hollande président
    Entre deux impostures je ne choisis pas "CARTON ROUGE"

    repondre message


  • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois

    8 décembre 2015 13:17, par naïfde2èmezone

    Malheureusement (car c’est bien un malheur)vous avez raison.Les politiques mises en oeuvre,pratiquement sans discontinuer,depuis au moins 20 ans sont contraires aux intérêts du peuple.La caste de celles & ceux qui nous dirigent,composée de gens médiocres et arrogants,est désormais dans le viseur d’un peuple courageux et intelligent.Si nos gouvernants n’y prennent pas garde ils devraient être renvoyés à leur inutilité beaucoup plus tôt qu’ils ne le croient c’est-à-dire dès 2017.

    C’est une révolte,oui c’est une révolte contre (non pas nous-mêmes comme certains essaient de nous le faire croire)mais contre des personnes qui ne sont pas à la hauteur de leurs responsabilités.Ils ne sont pas capables de diriger un pays complexe et composé d’une population qui demande simplement d’être entendue et respectée.

    Je suis très dubitatif quant aux capacités de réussite du FN à diriger efficacement la France.Mais je veux sanctionner lourdement celles et ceux qui nous ont conduit à quelque chose qui s’apparente à un désastre politique,à la mort de la politique.Voter FN c’est encore espérer que quelque chose peut advenir et réussir quand la démagogie est devenue la norme (Platon dans la République en a fait une magistrale démonstration).Je respecte le suffrage universel et voterai "carton rouge" dimanche 13 novembre et vraisemblablement lors des élections présidentielles à venir.En conscience je ne peux plus continuer à cautionner l’impéritie de dirigeants qui ne respectent pas les principes fondamentaux de la République et de la démocratie et donc ne méritent pas d’être dirigeants.NOUS ne sommes pas n’importe qui.

    Merci de votre clairvoyance.

    repondre message


  • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois

    8 décembre 2015 17:51, par robert gilles

    tout a fait d’accord...ça fera des votes nuls,oui,mais ils sont connus...les assesseurs les voient,eux.
    quand les decomptes seront faits,bien sur,que tout le monde verra qu’il y a X votes nuls... un candidat qui a disons 30% (des votes exprimes),saura,et nous avec,qu’il n’a en fait que beaucoup moins...si on compte les votes effectifs et les nuls,on pourra vite refaire tous les clculs.
    on pourra vraiment leur montrer quelle est leur vraie representativite...et la,le peuple pourra vraiment raler,ou meme refuser de cooperer a quoi que ce soit...comment obeir,par exemple,a quelqu’un qui represente 12 ou 15% de la population ? ON REFUSE,et on demande d’organiser d’autres elections,en prenant le temps de chercher d’autres personnes(signataires d’un pacte de conduite honnete)...ça peut prendre du temps,mais ce n’est pas grave,tous les employes de tous les rouages connaissent leur boulot.

    repondre message


  • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois

    8 décembre 2015 17:56, par Claude Maximy

    Vous feriez mieux d’intituler votre action carton noir. C’est ce qui va arriver si tout le monde continue comme cela.
    Oui la gauche traditionnelle doit se remettre en question et chercher les vraies raisons de l’abstention et du vote FN.
    Mais bourrer les urnes de cartons rouges cela ne rime à rien !
    Désolé
    Mlaude

    repondre message


    • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois
      8 décembre 2015 21:37, par Claude Malter

      La gauche doit chercher les "vraies" raisons ? Il me semble que les raisons de l’abstention et du vote FN, celles que vous appelez "vraies", ne sont pas trop difficiles à comprendre. Lorsqu’on voit Manuel Valls et ses autres compères à l’œuvre, Emmanuel Macron, Michel Sapin et toute la clique, ne croyez-vous pas qu’il y a de quoi répondre avec la même violence que celle que diffuse massivement le PS ? Après des décennies d’espoirs déçus par une gauche qui court après la droite pour se rendre plus crédible encore auprès de l’oligarchie européiste, n’est-il pas finalement légitime de répondre avec la même violence que celle que subissent des millions de chômeurs et de précaires ?

      Vous ne voyez toujours pas les raisons d’un vote contestataire ? Lorsqu’on considère qu’en 2005, le peuple s’est prononcé pour le NON au référendum européen et que le traité fut adopté en 2008 malgré ce refus, ne décelez-vous pas un quelconque passage en force ? Certes, celui-ci fut l’œuvre d’un certain Sarkozy, mais qu’a fait son alter ego Hollande pour respecter la volonté du peuple dès son retour au pouvoir ? S’est-il attaqué à la finance, son "ennemie" ? Non, il a fait pire ! Il a respecté strictement la volonté de l’Union européenne de revoir l’âge de départ en retraite, de réformer le code du travail et bien d’autres réjouissances, tout en assurant Merkel de son entier soutien face à un État grec en grande difficulté.

      Aujourd’hui, ce même Hollande muselle toute la société en arguant de mesures de sécurité draconiennes et en précisant en congrès que nous sommes en guerre... tandis qu’il invite tous les chefs d’État du monde capitaliste à la COP21... en toute sécurité dans un pays soi-disant en guerre. Tout cela se fait sur le dos bien entendu des citoyens qui subissent.

      Vous ne voyez toujours pas d’où viens la colère du peuple ? Cherchez bien...

      Vous êtes bien entendu en droit de manifester votre réprobation à la manière qui vous convient. Mais les saillies indignées des comédiens de gauche et de l’autre gauche (Laurent, Mélenchon, Hamon, Filoche et compagnie), qui, par leur posture, soutiennent en réalité une politique de régression sociale, ne changeront assurément rien et pour longtemps. Le carton rouge a le mérite de marquer physiquement et par un vote, c’est-à-dire une démarche citoyenne contestataire, la réprobation d’un peuple qui n’en peut plus. On ne peut être qu’écœuré du discours de Cambadélis qui semble dire que le "peuple de gauche" se trompe. Non, le "peuple de gauche" ne se trompe pas, car il lui est facile de constater qu’il ne peut plus vivre décemment dans un pays gouverné par la gauche avec une politique néolibérale. Cambadélis semble avoir plus de difficulté à se rendre compte des régressions sociales généralisées...

      En attendant (longtemps encore ?), que proposez vous ?

      repondre message


  • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois

    8 décembre 2015 18:06, par Jean GABARD

    Je ne suis pas du tout d’accord avec cette consigne.

    Je suis d’accord pour donner un carton rouge mais pas à une élection qui est faite pour choisir les moins mauvais des candidats.

    Ne pas voter ou voter blanc (mettre un carton rouge) c’est permettre au FN d’augmenter son pourcentage de voix et peut-être de l’emporter

    Parmi tous les candidats avec lesquels je ne suis pas d’accord, je suis prêt à donner ma voix à n’importe qui pour faire perdre le FN.

    Je ne voudrais pour rien au monde que ce soit le FN qui l’emporte car, alors, c’est lui qui risque de nous mettre un carton rouge (avec du marron) et quand on connaît l’Histoire on sait qu’une fois au pouvoir il n’est pas facile de déloger ces gens là !

    Entre deux maux il faut choisir le moindre !

    repondre message


    • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois
      8 décembre 2015 22:09, par Claude Malter

      Je comprends votre réaction et elle est tout-à-fait logique lorsqu’on cherche à tout prix à faire barrage au FN. Nous sommes bien entendu du même avis qu’il faut combattre le FN, mais les partis traditionnels, de gauche comme de droite, ont installé de longue date déjà un système d’alternance avec la complicité du FN qui leur assure leur prédominance. Ces partis profitent justement du réflexe de voter pour l’un ou l’autre des partis classiques, hors FN, obligeant à un choix artificiel... qui n’est pas le vôtre.

      C’est en particulier le parti socialiste qui a installé cette stratégie en changeant sous Mitterrand les règles des élections par la proportionnelle. Ce changement a fait bénéficier le FN de quelques sièges à l’Assemblée, assurant au PS en difficulté de rester au pouvoir. Les choses ont commencé à se perfectionner à partir de l’élection présidentielle de 2002. Le succès de Jean-Marie Le Pen a permis d’élire Jacques Chirac avec 82,21 % (!) en imposant le "vote républicain". Une importante partie des électeurs de gauches ont ainsi voté... à droite. C’est ce que cherche à faire aujourd’hui le parti socialiste pour 2017 : permettre un beau succès du FN aux élections régionales pour mieux pouvoir gesticuler son épouvantail aux présidentielles de 2017 et réélire Hollande avec les voix de droite.

      Il faut mettre fin à ces mécanismes qui visent à assurer de manière automatique l’alternance gauche/droite, malgré des politiques de régression majeures. La seule façon pour y parvenir est de rendre illégitime le vote de l’un ou de l’autre des partis par un vote carton rouge tel que nous le proposons. Ni gauche, ni droite ne doivent plus être assurés de leur hégémonie. Et pour ce faire, il faut adresser un message massif qui doit constituer une menace forte : ne comptez pas sur nous, la prochaine fois (en 2017), nous ne vous élirons pas forcément... même au 2ème tour.

      Et si vous choisissiez cette fois selon votre âme et conscience ?

      repondre message


    • Vous êtes vous rendu compte : " je suis prêt à donner ma voix à n’impoRte qui"
      c’est ça le respect du droit de vote ?

      repondre message


      • Au 2e tour des régionales : Carton rouge à la bande des trois
        9 décembre 2015 20:54, par Claude Malter

        C’est précisément une des conséquences de la stratégie des partis de droite comme de gauche qui se servent du FN pour garantir alternativement leur réélection : faire en sorte que les électeurs votent n’importe qui, pourvu que ce ne soit pas FN... et permettre en même temps que le FN grimpe et grimpe...

        Afin que l’exercice démocratique ait une chance de s’exprimer, il est indispensable de rompre cette spirale infernale. Si ces partis continuent d’user de cette stratégie, tôt ou tard, le FN risquera bien de passer. Il faut délégitimer et la droite, et la gauche, et le FN. Votez carton rouge !

        repondre message


        • Je suis d’accord avec Claude Malter. Tôt ou tard le FN , finira par passer si nous laissons faire, car ce parti ne gène pas tant que cela l’oligarchie économique,il poursuivra la politique capitaliste libérale de l’UMP (LR)et du PS. Mettons fin aux jeux du cirque qui nous sont servis à profusion afin de nous faire croire, en nous divertissant, à l’existence d’un choix politique national au sein de L’UE et de l’Euro, institués justement pour nous en priver.

          Votons massivement carton rouge, premier pas pour sortir de la cage Euro-UE, ou les dominants nous ont enfermés.

          repondre message

Haut de la page