Energie : éléments de synthèse

Les réserves énergétiques potentielles du monde sont considérables. Aucune source énergétique y compris le nucléaire ne doit être sous estimée.

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil > Analyses et propositions > Economie > Energie > Textes du M’PEP > Energie : éléments de synthèse
 

ÉNERGIE : ELEMENTS DE SYNTHESE

  • Les réserves énergétiques potentielles du monde sont considérables.
  • Aucune source énergétique y compris le nucléaire ne doit être sous estimée.
  • L’Homme va vers un nouveau mix énergétique. Cette évolution prendra du temps et coûtera cher.
  • Tous les processus industriels relatifs à la production d’énergie dans le sens du génie industriel sont en évolution y compris le stockage de CO2. L’efficacité énergétique reste donc un axe constant de progrès : ainsi les centrales à charbon atteignent aujourd’hui 45 % d’efficacité énergétique contre 25 % en 1970.
  • En 2030 le bâtiment à énergie positive, c’est-à-dire qui produit plus d’énergie qu’il en consomme, devrait être la norme car on sait le faire.
  • La moitié des kilomètres effectués en voiture le sont en ville. D’où l’idée d’un véhicule urbain public électrique (penser à l’expérience de La Rochelle) ou à air comprimé.
  • La cogénération est aussi un axe de développement en R&D c’est-à-dire on produit à la fois dans le même processus de l’électricité et de la chaleur : cas par exemple des centrales géothermiques.
  • La civilisation de l’hydrogène n’est pas pour demain.
  • l’expérience à une très grande échelle de l’utilisation des éoliennes au Danemark n’est pas concluante.
  • Les sources d’énergie sont diversifiée et riches potentiellement. Aucun pays n’est aujourd’hui autonome sur le plan énergétique, qu’il s’agisse de la maîtrise des sources d’énergie ou des techniques de production et de transformation.
  • Le marché de l’énergie reflète l’équilibre stratégique et économique international.
  • Les entreprises détentrices de sources d’énergie sont quasiment toutes publiques, nationales (pays de l’OPEP) et celles qui ne le sont pas sont sous haute surveillance des gouvernements.
  • Une énorme propagande idéologique existe autour du prix de l’énergie, de sa raréfaction et principalement autour du prix du baril de pétrole.