Jean-Marie Chevalier, Michel Derdevet et Patrice Geoffron, L’Avenir énergétique : cartes sur table, Gallimard, 2012.
jeudi 12 juillet 2012
Auteur : par webmaster
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil > Analyses et propositions > Economie > Energie > Jean-Marie Chevalier, Michel Derdevet et (...)
 

L’Avenir énergétique : cartes sur table

Auteurs : Jean-Marie Chevalier, Michel Derdevet et Patrice Geoffron

Editions : Gallimard, 2012



Depuis la catastrophe de Fukushima les politiques énergétiques sont revisitées dans de très nombreux pays, en particulier dans ceux qui ont recours à l’énergie nucléaire. Le débat énergétique est complexe car il doit articuler plusieurs niveaux de réflexion : un niveau international marqué par l’équation énergie/climat, par l’économie et la géopolitique des ressources énergétiques ; un niveau européen puisque nous avons pris l’engagement de construire un marché commun de l’énergie, électricité et gaz naturel ; un niveau national où certaines priorités stratégiques peuvent être affichées, par les gouvernements et les populations ; un niveau local où des expérimentations énergétiques se font de plus en plus fréquemment. Ainsi les choix énergétiques ne peuvent plus se faire aujourd’hui dans une seule perspective nationale et étatique. La question énergétique internationale est fondamentalement marquée par l’équation énergie/climat. Afin de limiter les effets dramatiques que pourrait avoir un réchauffement excessif de la planète, il est indispensable d’accélérer l’émergence de systèmes énergétiques moins intenses en carbone. Dans cette perspective inéluctable de toute politique énergétique responsable, les auteurs examinent les principales qualités que devraient avoir les filières énergétiques à développer : une énergie sûre, une énergie à son vrai prix, une énergie respectueuse de l’environnement. Autant d’orientations qui doivent s’inscrire dans un cadre européen apte à faire jouer les complémentarités dans une perspective de compétitivité, de responsabilité environnementale et de sécurité des approvisionnements à court, moyen et long terme. C’est dans ce cadre également que se déploieront toutes les opportunités nouvelles pour les entreprises, en France et à l’étranger, puisque l’énergie nouvelle peut être source de croissance.