Les propositions de sortie de crise présentées par Jean-Luc Gréau et Jacques Nikonoff lors du colloque organisé par le M’PEP le 26 juin 2010
samedi 3 juillet 2010
Auteur : par webmaster
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil > Qui sommes-nous ? > Les colloques du Parti > "Comment sortir de la crise > Les propositions de sortie de crise présentées (...)
 

 Les propositions de sortie de crise présentées par Jean-Luc Gréau et Jacques Nikonoff lors du colloque

« COMMENT SORTIR DE LA CRISE DE L’UNION EUROPÉENNE ? »

Colloque organisé par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP) le 26 juin 2010 à Paris

Ayant commencé par une offensive des marchés financiers sur la dette publique de la Grèce, la crise est devenue celle de l’euro puis de l’Union européenne. Va-t-elle s’étendre à l’échelle planétaire ? Quelles sont ses causes profondes ? Que faut-il faire pour en sortir ? Faut-il sortir de l’euro ?

 INTRODUCTION par Michèle Dessenne, porte parole du M’PEP

 LES PROPOSITIONS DE SORTIE DE CRISE par Jacques Nikonoff, porte parole du M’PEP

Jacques Nikonoff est professeur associé à l’Institut d’études européennes de l’Université Paris 8. Il a été Attaché financier aux États-Unis. Il est l’auteur de La Comédie des fonds de pension, Arléa, 1999 ; Pour une économie humaine, Mille et une Nuits, 2001, collectif ; Constitution européenne : ils se sont dit oui, Mille et une nuits, 2005, collectif ; Cette Constitution qui piège l’Europe, Mille et une nuits, 2005, collectif.

 LES PROPOSITIONS DE SORTIE DE CRISE par Jean-Luc Gréau, économiste

Jean-Luc Gréau est économiste. Il a été cadre au CNPF et au MEDEF. Il est l’auteur de Le capitalisme malade de sa finance, éd. Gallimard, 1998 ; L’avenir du capitalisme, éd. Gallimard, 2005 ; La trahison des économistes, éd. Gallimard, 2008.

 ECHANGES AVEC LA SALLE, Jean-Luc Gréau et Jacques Nikonoff à la suite de leurs interventions

 DIALOGUE CROISE Jacques Nikonoff réagit aux propositions de Jean-Luc Gréau

 DIALOGUE CROISE Jean-Luc Gréau réagit aux propositions de Jacques Nikonoff