Succès du test électoral réalisé par le M’PEP
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 3 réactions
 
Accueil > Analyses et propositions > Politique > Elections > Elections départementales (...) > Succès du test électoral réalisé par le (...)
 

SUCCES DU TEST ELECTORAL REALISE PAR LE M’PEP

Par le Mouvement politique d’émancipation populaire

Le 30 avril 2015.

Lors des élections départementales de 2015, le MPEP a décidé d’organiser un test électoral. Le but était, pour ce tout nouveau parti encore inconnu du public et victime d’une omerta dans les grands médias, de mesurer l’impact de sa ligne politique auprès des électeurs. Le moyen a consisté à présenter des candidats dans trois cantons :

  • Un canton rural (Courseulles-sur-Mer, Calvados)
  • Un canton industriel (Mérignac 2, Gironde)
  • Un canton urbain (Bordeaux 5, Gironde)

Les militants locaux du MPEP ont collé des centaines d’affiches, organisé des réunions publiques dans les quartiers et villages, distribué des dizaines de milliers de tracts. Un gigantesque porte-à-porte a permis de dialoguer avec des centaines de citoyens et de confirmer l’adéquation entre les préoccupations d’un grand nombre de citoyens et nos propositions. La souscription lancée par le MPEP a permis de recueillir suffisamment d’argent pour couvrir les frais de la campagne. Merci aux généreux donateurs !

Les résultats ont dépassé nos espérances avec une moyenne de 1,42% :

  • Mérignac 2 : 1,22%
  • Bordeaux 5 : 1,25%
  • Courseulles-sur-Mer : 1,77%

Dans plusieurs bureaux de vote les candidats du MPEP dépassent 5% des voix.
Bien sûr pour l’instant ces résultats ne se situent qu’un peu au-dessus de 1%. Mais :

C’est presque autant que :

  • Eva Joly (EELV) à la présidentielle 2012 (2,31%)
  • Nicolas Dupont-Aignan (DLF) à la présidentielle 2012 (1,79%)
  • Marie-George Buffet (PCF) à la présidentielle 2007 (1,93%)
  • Dominique Voynet (EELV à la présidentielle 2007 (1,57%

C’est mieux que :

  • Philippe Poutou (NPA) à la présidentielle 2012 (1,15%)
  • José Bové à la présidentielle 2007 (1,32%)
  • Arlette Laguiller (LO) à la présidentielle 2007 (1,33%)

Le MPEP apparaît ainsi comme une force politique en pleine ascension, un outil qu’il faut renforcer le plus vite possible pour contribuer à déverrouiller le système politique français. Devant le vide sidéral actuel, adhérez au MPEP !


Répondre à cet article

Forum de l'article  -4 Messages

  • Succès du test électoral réalisé par le M’PEP

    1er mai 2015 09:42, par Matteo

    militant du POI, je vous rejoins sur plusieurs points. Malheureusement, je ne trouve aucun militant MPep dans la région de Pézénas (34) ?? Dommage, il y aurait certainement des actions à mener ensemble..

    repondre message


  • Succès du test électoral réalisé par le M’PEP

    1er mai 2015 12:19, par Michèle Fraize

    Ces manipulations de chiffres ne relèvent pas d’un esprit très scientifique.
    C’est bien connu : les chiffres on peut leur faire dire ce que l’on veut et c’est flagrant dans les calculs de pourcentages de voix aux élections.
    Et puis comparez des résultats qui ne sont pas comparables : peut-on comparer les 33 voix obtenues par Yves Rouillé et les 411 160 voix obtenues par Monsieur Poutou ? Peut-on comparer une élection locale et une élection présidentielle ?
    Ces contorsions ne grandissent pas le M’PEP.

    repondre message


    • Succès du test électoral réalisé par le M’PEP
      5 mai 2015 13:45, par perichaud joel

      Faire preuve d’hostilité, voire d’agressivité avec des argumentations souvent approximatives, parfois « limites », est pratique courante de la part de nos adversaires politiques, qu’ils soient isolés ou membres de partis. C’est tout à fait naturel, car, en présentant des candidats aux élections, le M’PEP entre frontalement en concurrence avec eux. En fait, notre objectif est de diminuer leur score pour augmenter le nôtre et ils ne vont pas nous laisser faire.
      Mais leur réflexe de défense ne peut pas remplacer de bons arguments.
      A la fausse question question : « Peut-on comparer les 33 voix obtenues par Yves Rouillé et les 411 160 voix obtenues par Monsieur Poutou ? », je répondrai qu’il faut d’abord le faire avec le bon chiffre : Yves Rouillé n’a pas obtenu 33 mais 211 voix. Et puis il faut la poser sans arrière pensée. Mais, au M’PEP, nous ne procédons pas de la sorte puisque nous comparons des pourcentages et non des voix. Est-ce correct de le faire ? La réponse est oui. Maintenant, un bref commentaire sur ce très bon résultat.
      Les cantons dans lesquels le M’PEP a présenté des candidats sont un échantillon plus ou moins représentatif de l’électorat national car il ne coïncide pas exactement avec celui-ci concernant les âges, les sexes, la catégorie sociale, les votes passés etc. Et de plus le poids du monde rural est surreprésenté. Mais si le MPEP avait présenté des candidats à la présidentielle, aux législatives, etc., il est probable qu’il aurait obtenu environ 1,42 % des voix. Monsieur Poutou a obtenu 411.160 voix, soit 1,15% à l’avant-dernière présidentielle. Si on transcrit les 1,42% obtenu par le MPEP à ces départementales en nombre de voix à la présidentielle, le M’PEP se situerait quelque part entre 350.000 et 450.000 voix.
      Au delà de la bataille des chiffres, ce qu’il faut retenir du score du M’PEP est qu’un électorat est en train de se constituer. Nous verrons bien, lors des prochaines échéances électorales, si cette analyse se confirme.

      repondre message


  • Attention aux comparaison

    8 mai 2015 04:40, par François

    Comparer les élections cantonales à une élection présidentielle en France n’est pas la bonne méthode.(la significativité de cette comparaison n’a pas de sens).

    il faut souligner que les divisions du territoire deviennent de plus en plus important,
    sous la pression financière les Communes FUSIONNENT pour garder les SUBVENTIONS,

    Ainsi, réaliser des élections changent la donne, QUI va se présenter dans les Communes fusionnées. Les moyens seront plus important pour essayer de gagner une élection.

    Les élections départementales changent la donne avec ce nouveau découpage ... les moyens sont énormes pour réaliser une élection.

    D’autre part, la division droite-gauche est ancrée dans l’administration française, ainsi le MPEP a été nommé Divers Gauche pour présenter les résultats ...

    La bataille sera longue et rude.

    repondre message

Haut de la page