Vidéos UA 2014 - "Pacte transatlantique pour le commerce et l’investissement (PTCI)" avec Jacques NIKONOFF
dimanche 30 novembre 2014
Auteur : par webmaster
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 2 réactions
 
 

Répondre à cet article

Forum de l'article  -2 Messages

  • Une remarque Messieurs et Mesdames du M’PEP.

    Qui a choisi le thème en langue anglaise d’ouverture et de fermeture sonore (musical diront certains) du montage de ces captations vidéos ?

    C’est assez cocasse comme choix si vous permettez !

    Bien à vous.

    repondre message


  • j’apprécie la nuance que l’intervenante "Amiel " a souligné de faire concernant les USA et la population américaine dont une partie salariée avec l’étiquette démocrate s’oppose à ce traité transatlantique ( Warris) en préconisant une politique commerciale moins agressive, plus encadrée et humaine en rappelant la lutte des classes entre entreprises néolibérales et ceux qui n’en font pas partie. Cette observation est du reste valable pour tous les pays, même ceux d’Europe.

    Ne doit-on pas aussi souligner le fait qu’un programme qui vise essentiellement l’aspect social administratif et économique sans prévoir sérieusement un programme concernant les sources de matières premières, élude la question de la qualité de l’eau et des aliments dans sa faisabilité économique et humaine et prolonge malheureusement une mentalité néocolonialiste sous-jacente ?

    Le rapport à la production respectueuse de son environnement ne devrait-il pas être abordé sans faux-semblant avec les premiers intéressés pour éviter les écueils d’aujourd’hui qui ne datent pas d’hier et ne sont pas uniquement dus aux politiques de surproduction mais aussi à un certain désintéressement de ceux qui ne se sentent pas concernés par la question ou le milieu, quand le pouvoir, aussi rarissime soit-il, prend le pas sur les intérêts raisonnables des sociétés ?

    Ce sujet rejoindrait du reste celui de l’exploitation d’uranium en Afrique centrale. Développer des contrats bilatéraux avec cette partie du monde sans soulever la question du type d’exploitation des ressources d’énergie n’empêche-t-il pas d’activer des politiques altermondialistes volontaires et de ne pas répondre aux préoccupations des nouvelles générations ?

    repondre message

Haut de la page