Pourquoi les pilotes d’Air France ont fait grève ?
vendredi 21 novembre 2008
Auteur : par Texte du M’PEP
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil > Analyses et propositions > Social > Retraites > Textes du M’PEP > Pourquoi les pilotes d’Air France ont fait (...)
 

Pourquoi les pilotes d’Air France ont fait grève ?

Par Louis Lapierre - Fed M’PEP 83

La question se pose en effet, car si officiellent le motif de la grève était la défense du départ à la retraite à 60 ans, les raisons cachées sont plus compliquées.

Il faut savoir que l’amendement parlementaire autorisant l’activité jusqu’à 65 ans était le résultat d’un lobbying effréné auprès des députés de la part d’une association de pilotes de ligne, PNT 65.

Cette association très minoritaire (une centaine de pilotes sur 7000 en France) a entamé ce lobbying depuis 3 ans, avec le consentement tacite du Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL), largement majoritaire. En effet son fondateur est vice président international du SNPL et ses interventions sur le sujet du départ à 65 ans devant diverses instances étaient faites soit avec une casquette SNPL, soit avec celle de PNT 65.

Il est exact qu’un récent sondage montrait qu’une très large majorité de pilotes tenaient au maintien du départ à 60ans, mais le SNPL, syndicat corporatiste par excellence, a une équipe dirigeante (essentiellement composée de pilotes d’Air France), qui n’est pas opposée au prolongement volontaire jusqu’à 65 ans, surtout pour des raisons personnelles et … financières.

Ce qui a motivé le préavis de grève lancé par le SNPL, c’est en réalité la menace que fait peser cet amendement sur la prime de départ défiscalisée accordée par les Compagnies lors des départs en retraite, et sutout sur une réforme de la Caisse de Retaite du Personnel Navigant (CRPN) qui pourrait aboutir à une diminution des pensions.

Travailler plus longtemps pour gagner moins !!!

C’est la nouvelle devise du gouvernement, et il n’est pas étonnant de voir les députés UMP s’engouffrer dans des brèches ouvertes par quelques irresponsables, pour continuer le travail de sape contre le code du travail et les lois sociales.

Quant à la sécurité des vols on n’en parle pas ! Il est vrai qu’à 65 ans l’expérience peut compenser un peu le manque de « fraîcheur », mais dans quelle mesure ?

Les rédacteurs de l’amendement ont d’ailleurs prévu qu’il ne pourrait y avoir qu’un seul pilote de plus de 60 ans dans un cockpit : ils reconnaissent ainsi que le problème se pose, mais leur réponse est : tant pis, continuons !