Le M’PEP signe l’appel pour soutenir la refondation d’une nouvelle coopérative de consommateurs, porté par les ex-salariés de la CAMIF
jeudi 27 novembre 2008
Auteur : par Texte du M’PEP
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil > Actualité > Initiatives > Le M’PEP signe l’appel pour soutenir la (...)
 

Le M’PEP signe l’appel pour soutenir la refondation d’une nouvelle coopérative de consommateurs, porté par les ex-salariés de la CAMIF

Par le M’PEP, Mouvement politique d’éducation populaire.

La Camif a été liquidée. Rayée de la carte scolaire en quelque sorte. La célèbre coopérative de consommation créée par le mouvement enseignant, en droite lignée du mouvement ouvrier qui articulait luttes sociales et outils de solidarité et d’entr’aide (mutuelles, associations ouvrières, coopératives de consommation et de distribution, etc.) a péri, en plein coeur de la crise du néocapitalisme. Il est vrai qu’elle avait déjà un genoux à terre depuis plusieurs années. Comment en effet résister à la grande distribution et à ses alléchantes promotions ?

D’ailleurs, un manitou de la vente par correspondance ? issu d’une célèbre entreprise spécialisée du Nord de la France avait été mis à la tête de la Camif, avec pour mission de la redresser. Etonnante initiative des "partenaires" de la Camif...

Mais la Camif pouvait-elle survivre en laissant de côté ce pour quoi elle avait été créée ? Un formidable outil permettant aux enseignants de se meubler, à des prix accessibles ? Sociétaires et pas clients, ils constituaient la force vive de la Camif. Mais le vent de la "mondialisation", c’est-à-dire du libre échange est passé par là.

Apportant avec lui les produits pas chers d’importation. Et surtout, et d’abord, le parfum grisant de l’idéologie néolibérale qui embrume les cerveaux les mieux avertis : le sentiment du "libre-choix" et de la concurrence qui finit pourtant à ramener au même, au standard, à la norme.

Ajoutons aussi que les salariés de la Camif n’ont sans doute jamais eu assez de place dans ce dispositif coopératif. A la différence des scop, la coopérative ne les associait pas à la propriété collective.

L’appel lancé par Minga pour créer une nouvelle coopérative avec les salariés de la Camif doit retentir, au delà du sort injuste qui leur est fait, comme un signal d’alarme, d’une grande urgence. Avec la mort de la Camif résonne le glas de l’enterrement d’une histoire qui appartient à tous les syndicalistes de transformation sociale, aux mouvements ouvriers, aux porteurs du socialisme.
Nous avons la responsabilité de tenter de ne pas laisser mourir la mémoire. Nous avons la tâche de faire revivre un espoir qui s’incarne dans des histoires de lutte et d’innovations collectives.


Pour lire l’appel cliquez sur le titre :

Des cendres de la Camif, faisons renaître une nouvelle coopérative de consom’acteurs pour une économie équitable

Le M’PEP a signé l’appel le 18 novembre 2008 et vous invite à en faire de même.

Pour apporter votre soutien ecrivez à cette adresse : minga@minga.net


Bonjour,

La disparition de la CAMIF, coopérative de consommateurs créée en 1947 pour le monde enseignant, l’un des fleurons de l’économie sociale, ne peut nous laisser indifférents.

Minga vous propose de signer un appel pour soutenir la refondation d’une nouvelle coopérative de consommateurs, porté par les ex-salariés de la CAMIF.

Nous invitons l’ensemble des acteurs de l’économie sociale et solidaire, l’ensemble des acteurs pour une économie équitable, et plus largement toutes les personnes souhaitant remettent l’économie au service de l’homme, à signer et faire signer l’appel ci-joint.

Cet appel sera rendu public le 23 novembre. Nous vous invitons donc à vous manifester avant le 22 novembre à 12h, en nous renvoyant l’appel, signé, par mail ou courrier.

Salutations fraternelles
Le CA de Minga, le 12 novembre 2008

MINGA
1, quai du square
93200 Saint-Denis
www.minga.net
tel : 01 48 09 92 53