Le mercredi 27 mai 2009, réunion débat à Paris sur Le capitalisme néolibéral et l’argent avec Jacques Nikonoff
mardi 12 mai 2009
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil du site > Actualité > Agenda > Le mercredi 27 mai 2009, réunion débat à Paris (...)
 

Le mercredi 27 mai 2009,

la Fédération de Paris du M’PEP

le mercredi 27 mai 2008 à 20h30

vous invite à une réunion débat sur le thème "Le capitalisme néolibéral et l’argent"

avec Jacques Nikonoff, porte parole du M’PEP

Café associatif - Le Moulin à café,
8 rue Ste Léonie, 75014 Paris
(métro Pernety) à 20h30.

La crise du capitalisme néolibéral et l’argent

D’après Nicolas Sarkozy, la crise du capitalisme néolibéral ne serait seulement qu’une crise économique et la conséquence d’une crise financière venant des Etats-Unis d’Amérique. En fait, il s’agit de la crise du système capitaliste la plus violente depuis 1929. Il est vrai que les pays européens ayant le mieux suivi les préceptes libéraux sont les plus touchés. C’est le cas de la Grande-Bretagne, de l’Espagne, de l’Irlande. L’Allemagne qui avait assis sa croissance sur les exportations va voir son niveau de vie baisser de près de 6%. Mais tous les pays sont touchés.

Les législations nationales et européennes ont favorisé les puissances d’argent, tandis que le niveau de vie des salariés stagnait, voire baissait. Il est temps de rendre aux salariés les 10 points de PIB que le capital leur a pris en 20 ans (soit 172 milliards d’euros par an). Le capital et le gouvernement veulent faire payer la crise aux salariés et aux retraités. Le M’PEP propose un bouclier social, afin que la majorité de la population soit épargnée. Le chômage et donc le libre-échange ont été l’arme de la politique de baisse des salaires. Le vrai gouvernement de gauche que nous appelons de nos voeux, devrait utiliser les divers cadeaux faits aux plus riches et aux multinationales pour financer des emplois non marchands. La société a besoin d’infirmières, d’enseignants, de chercheurs et même de gardiens de prison, mais aussi elle doit recréer et protéger les emplois industriels que la mondialisation libérale a délocalisés.

Ētre citoyen, c’est comprendre le monde dans lequel nous vivons pour mieux le transformer

Il est possible d’y dîner au prix de 7 euros à partir de 19h30 mais avant 20h30. Le nombre de places étant limité pour la conférence comme pour le dîner, inscrivez-vous dès maintenant en écrivant à : Fed75@m-pep.org ou téléphonez au 09.64.12.48.48

Courriel : m-pep75@wanadoo.fr