Vladimir Sorokine - Journée d’un opritchnik - L’Olivier, 2008
samedi 25 juillet 2009
Auteur : par webmaster
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil > Educ’ pop’ > Livres > Vladimir Sorokine - Journée d’un opritchnik - (...)
 

Journée d’un opritchnik

Auteur : Vladimir Sorokine
Editeur : L’Olivier, 2008

Présentation de l’éditeur

Moscou, 2028. Une oligarchie sanguinaire exerce sur la Russie un contrôle totalitaire absolu. Équipés désormais de moyens technologiques ultra-sophistiqués, les nouveaux maîtres - des opritchniks à l’image des gardes d’Ivan le Terrible connus pour leur sadisme - plongent le pays dans un sanglant féodalisme. Parmi eux, Komiaga, dont Sorokine déroule ici une journée
ordinaire, rythmée par ses missions (liquidation d’un aristocrate, détournement de fonds à la frontière chinoise, enquête sur un poème calomniant le gendre du souverain...) et ses rituels, alternant séances de prières et orgies.
"En Occident, être écrivain est une profession, chez nous, c’est un travail de sape : l’écrivain sape les fondements de l’État. " Dans le contexte actuel, ce roman brillant et impitoyable constitue une véritable provocation vis-à-vis du nouveau tsar : on est saisi par la vision de ce qui pourrait être un KGB nouvelle manière, moralisateur et pervers, composé d’assassins qui se réfèrent au christianisme.

Biographie de l’auteur

Auteur génial (et controversé) de pièces et de romans d’avant-garde dont certains ont été interdits en Russie, Vladimir Sorokine fait partie de la nouvelle génération d’écrivains postmodernes russes. II est né en 1955 et vit à Moscou. Ses livres sont traduits dans de nombreux pays. Ont paru aux Éditions de l’Olivier : La Glace (2005) et Le Lard bleu (2007).