Les 25-26 mars à l’université de Pau : Colloque international - Le bolivarisme : du Libertador à Hugo Chavez
jeudi 11 février 2010
Auteur : par webmaster
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil du site > Actualité > Agenda > Les 25-26 mars à l’université de Pau : Colloque (...)
 

COLLOQUE INTERNATIONAL

Le bolivarisme : du Libertador à Hugo Chavez
25-26 mars 2010

UNIVERSITE DE PAU


Laboratoire de recherches Arc Atlantique
Avenue de l’Université, Pau
(amphithéâtre de la présidence)

Partenariats
Universidad de América latina y el Caribe ; Instituto de Altos Estudios de América latina y el Caribe (Caracas).
Associations Mémoire des luttes et CulturAmérica (Festival latino-américain de Pau)

Langues
Les participants s’exprimeront en français ou en espagnol. Une traduction sera assurée dans les deux sens.

JEUDI 25 MARS

9h00 : Inauguration et présentation du colloque
Mme Martine Lignères Cassou, députée-maire de Pau ; M. Jean-Louis Gout, président de l’Université ; M. Christian Boix, directeur du laboratoire Arc Atlantique.
Mme Luzmila Carpio, ambassadeur de Bolivie ; M. Jesús Pérez, ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela ; M. Orlando Requeijo Gual, ambassadeur de Cuba.

10 h15 : Présidente de séance : Carmen Bohorquez, professeur émérite de l’université de Zulia, coordinatrice de la Commission vénézuélienne du Bicentenaire.

10h15-10h35 : Bolivar législateur : construction nationale et souveraineté populaire, par Alain Rouquié, ancien ambassadeur, président de la Maison de l’Amérique latine (Paris) ; auteur de A l’ombre des dictatures. La démocratie en Amérique latine, Albin Michel, Paris, 2010.

10h35-10h55 : La pensée politique de Simon Bolivar à travers ses discours et écrits principaux, par Laurent Tranier, traducteur-éditeur.

10h55-11h15 : La pensée constitutionnelle de Simon Bolivar et sa relation avec les Lumières françaises (Montesquieu), par Antonio Scocozza, professeur d’histoire moderne à l’université de Salerne.

11h15-11h35 : Les âges du bolivarisme : une proposition de périodisation, par Paul Estrade, professeur émérite de l’université Paris 8.

11h35-12h20 : Débat


12h30 : Déjeuner


14h30 : Président de séance : Alain Rouquié

14h30-14h50 : Bolivar et l’émancipation de l’Amérique hispanique à travers les ouvrages scolaires espagnols, par Ana Armenta Lamant, docteur de l’université Paris 3.

14h50-15h10 : Francisco de Miranda : une approche à partir du Venezuela d’aujourd’hui, par Michèle Guicharnaud-Tollis, professeur à l’université de Pau.

15h10-15h30 : Démocratie et révolution en Amérique latine, par Diana Roby, professeur à l’université de Liverpool (Research Institute of Latin American Studies).

15h30-15h-50 : Les enjeux du bolivarisme, par Ignacio Ramonet, écrivain et journaliste ; président de Mémoire des luttes.


15h50 : Pause


16h00-16h20 : L’éducation « bolivarienne » au Venezuela : entre héritages historiques et innovations, par Natacha Vaisset, attachée temporaire d’enseignement et de recherche, université Lille 3.

16h20-16h40 : Paris, ville latino-américaine, par Roberto Hernandez Montoya, président du Centre d’études latino-américaines Rómulo Gallegos (Caracas).

16h40- 17h30 : Débat général


SOIRÉE
Voir le programme du Festival latino-américain CulturAmérica.

VENDREDI 26 MARS

9h00 : Président de séance : Christian Manso, professeur à l’université de Pau.

9h-9h20 : Bolivarisme et éco-socialisme, par Andres Bansart, directeur de l’Institut des Hautes études de l’Amérique latine et de la Caraïbe. (Caracas).

9h20-9h40 : Actualité de la pensée bolivarienne dans les relations internationales au 21ème siècle, par Hector Constant, sous-directeur de l’Institut des Hautes études diplomatiques Pedro Gual (Caracas).

9h40-10h : Une approche des relations géopolitiques entre les États-Unis et le Venezuela, par Janette Habel, maître de conférences à l’Institut des Hautes études de l’Amérique latine (IHEAL), université Paris 3.

10h -10h20 : Les racines économiques et sociales du nouveau bolivarisme, par Thomas Posado, doctorant à l’université de Paris 8.


10h20-10h30 : Pause


10h30-10h50 : Les médias occidentaux et la diabolisation du président vénézuélien, par Jean Ortiz, maître de conférences à l’université de Pau.

10h50-11h10 : Analyse du langage chavézien, par María Fernanda Gonzalez, docteur, chercheur rattaché au Centre d’études de discours, images, textes et communications (Ceditec) de l’université Paris 12, et professeur à l’Université nationale de Colombie (Bogota).

11h10-11h30 : Chavez : la parole et le verbe, par Guy Mazet, chercheur au Centre de recherche et de documentation sur l’Amérique latine (CNRS-CREDAL), université Paris 3.

11h30-12h20 : Débat


12h30 : Déjeuner


14h30 : Président de séance : Andres Bansart

14h30-14h50 : De Bolivar à l’ALBA : unité et libération de « Notre Amérique », par Carmen Bohorquez.

14h50-15h10 : Les relations entre la Bolivie et le Venezuela dans le cadre de l’ALBA, par Laurent Lacroix, chargé de recherches à l’Institut des Hautes études internationales et du développement de Genève.

15h10-15h30 : Les notions de pluri-nationalité et d’identité nationale dans la nouvelle Constitution équatorienne de 2008 , par Hortense Flores, professeur agrégé à l’université Paris 1.


15h30-15h45 : Pause


15h45-16h10 : Le rôle des éditions El perro y la rana et de la revue A plena voz dans la transmission des idéaux bolivariens, par William Osuna, président de la Fondation éditoriale vénézuélienne El perro y la rana et directeur de la revue culturelle A plena voz (Caracas).

16h10-16h30 : Le putsch de Caracas, par Maurice Lemoine, rédacteur en chef du Monde diplomatique.

16h30-16h50 : Le coup d’Etat vu de l’intérieur, par Ernesto Villegas Poljak, journaliste, auteur de Abril, golpe adentro, Editorial Galac, Caracas, 2009.

16h 50-17h30 : Débat général


20h30 : SPECTACLE POÉTICO-MUSICAL
En hommage à Mario Benedetti
Théâtre Saint-Louis, derrière la mairie.

CONTACT : Jean Ortiz
Tél. : 06 70 41 87 06.
Courriel : jean.ortiz@univ-pau.fr