Jon Elster, Le désintéressement, Seuil, 2009.
dimanche 1er août 2010
Auteur : par webmaster
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil > Analyses et propositions > Economie > Jon Elster, Le désintéressement, Seuil, (...)
 

Le désintéressement

Auteur : Jon Elster,

Editions : Seuil, 2009.

Présentation de l’éditeur

La science économique n’a de cesse de nous montrer l’homme comme un agent dont les choix traduiraient la poursuite rationnelle de son intérêt. C’est à ce postulat fondamental que s’attaque le présent traité, dont Le Désintéressement est le premier volume. L’ambition de ce livre est de démontrer que les motivations désintéressées sont plus importantes dans la vie sociale que ne le conçoivent les modèles économiques aujourd’hui dominants. Théoriquement séduisants, ceux-ci s’avèrent en effet empiriquement faibles pour expliquer les comportements réels. Mais Jon Elster ne se contente pas de souligner la distance de la théorie à l’expérience observée. Dissipant les soupçons qui pèsent souvent sur elles, il distingue aussi positivement les différentes formes de désintéressement qui façonnent nos choix, aussi bien dans la vie quotidienne ou dans les urnes que dans des situations extrêmes. Il emprunte, pour ce faire, autant aux moralistes français du XVIIe siècle et à la philosophie politique du XVIIIe qu’à la littérature, à la psychologie expérimentale ou à la théorie des jeux.

Biographie de l’auteur

Jon Elster occupe la chaire " Rationalité et Sciences sociales " au Collège de France. Il a enseigné à l’université de Paris-13, à l’université d’Oslo, à Chicago University et à Columbia university. Il est l’auteur d’une vingtaine de livres, dont Le Laboureur et ses enfants (Ed. de Minuit, 1987) et Agir contre soi (O. Jacob, 2007). Son ouvrage le plus récent est Alexis de Tocqueville : The First Social Scientist (Cambridge University Press, 2009).