Anicet Le Pors, Les racines et les rêves, Le Télégramme, 2010.
mardi 3 août 2010
Auteur : par webmaster
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil du site > Analyses et propositions > Politique > Anicet Le Pors, Les racines et les rêves, Le (...)
 

Les racines et les rêves

Auteur : Anicet Le Pors,

Edition : Le Télégramme, 2010.

Présentation de l’éditeur

Acteur et témoin de la vie politique française de la Ve République, Anicet Le Pors revient dans cet ouvrage sur son parcours d’économiste, parlementaire, ministre et conseiller d’Etat. Il répond avec franchise aux questions du journaliste Jean-François Bège et présente sa pensée à travers le récit d’événements et d’expériences. Il confie son attachement au pays des abers où plongent ses racines bretonnes et il évoque les rêves qui ont déterminé ses engagements dans le syndicalisme et la vie politique. Il raconte son enfance catholique, sa découverte de Kart Marx après Teilhard de Chardin, son militantisme au sein du parti communiste, de l’engagement à la rupture. Proche de Georges Marchais, écouté par François Mitterrand, Anicet Le Pors retrace sa carrière et analyse avec rigueur les causes du déclin du communisme et les insuffisances du débat politique actuel. Plus intéressé par l’avenir que par le passé, il se penche sur le futur de la citoyenneté, de la fonction publique, des territoires et des institutions dans le contexte de la mondialisation ainsi que sur son rôle de juge du droit d’asile. Une belle invitation à la réflexion.

Biographie de l’auteur

Anicet Le Pors a été ingénieur météorologiste, économiste, sénateur avant d’être ministre de la Fonction publique de 1981 à 1984 et de rejoindre le Conseil d’Etat. Il est actuellement président de chambre à la Cour nationale du droit d’asile. Jean-François Bège, éditorialiste et directeur de la rédaction du quotidien Sud Ouest à Paris de 1988 à 2003, a été pendant onze ans président de la presse accréditée auprès du Premier ministre.