Marcel Gauchet - L’avènement de la démocratie : Tome 2, La crise du libéralisme, 1880-1914 - Gallimard, 2007
jeudi 31 juillet 2008
Auteur : par webmaster
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil > Analyses et propositions > Politique > Marcel Gauchet - L’avènement de la démocratie : (...)
 

L’avènement de la démocratie : Tome 2, La crise du libéralisme, 1880-1914

Auteur : Marcel Gauchet

Editeur : Gallimard, 2007.

Présentation de l’éditeur


L’Avènement de la démocratie propose, échelonnées sur quatre livres, à la fois une histoire philosophique du XX siècle et une théorie de la démocratie.
L’entreprise constitue la suite du Désenchantement du monde. Ce qui advient avec la sortie de la religion, c’est un monde où les hommes ambitionnent de se gouverner eux-mêmes. Mais c’est en fait le monde le plus difficile à maîtriser qui soit. Ce sont les péripéties (le ce parcours tumultueux, traversé d’embardées et de crises, dont il est fait une analyse raisonnée. Le premier volume, La Révolution moderne, est une sorte de prologue. Il campe l’arrière-fond. en retraçant sous une forme ramassée la révolution qui court entre 1500 et 1900, celle de l’autonomie. Surtout, il s’emploie à identifier les trois composantes spécifiques du monde désenchanté, du point de vue politique, juridique et historique. L’originalité (le notre démocratie tient à la combinaison de ces trois éléments, qui est simultanément son problème permanent. Le deuxième volume, La Crise du libéralisme, présente une analyse en profondeur des années 1880-1914, qui constituent la matrice du XXe siècle. de ses tragédies et de ses réussites. En même temps que sont jetées les bases de la démocratie libérale, à la faveur de l’association du régime représentatif et du suffrage universel, le nouvel univers qui se déploie fait exploser le cadre hérité de l’univers religieux qui avait soutenu l’édifice des libertés fraîchement acquises. Ce sera la source des folies totalitaires comme ce sera le ressort de l’approfondissement et de la stabilisation des démocraties libérales. C’est précisément cet épisode crucial qu’examinera le troisième volume, A l’épreuve des totalitarismes. Le quatrième et dernier volume, Le Nouveau Monde, sera consacré, dans la même perspective et avec les mêmes instruments de lecture, à la réorientation de la vie de nos sociétés depuis le milieu des années 1970 et à la nouvelle crise de croissance de la démocratie dans laquelle elle nous a plongés.